gestion informatique

Modularité et guichet unique

Toute notre expertise dans un contrat cadre, pour configurer un service sur mesure

Ou

Obsolescence des systèmes et parcs informatiques

Souvent sous-estimée par les responsables informatiques et les entreprises, l’obsolescence des systèmes informatiques et des parcs informatiques est pourtant un enjeu majeur dans l’environnement actuel.

La digitalisation des entreprises a placé l’environnement informatique comme principal ou unique vecteur de l’information. Les systèmes d’information permettent de simplifier l’accès à l’information en temps réel, d’automatiser les processus, de stocker et sauvegarder les données de l’entreprise et globalement d’améliorer la productivité.

Définition de l’obsolescence informatique

L’obsolescence informatique est une situation dans laquelle un matériel informatique ou un logiciel a perdu de sa valeur d’usage, car une ou plusieurs de ses fonctionnalités sont considérées comme dépassées par l’arrivée d’un nouveau standard sur le marché.

Programmée ou non, l’obsolescence informatique doit être prise plus au sérieux par les entreprises. En effet, il est convenu d’abandonner l’usage d’un équipement ou un logiciel informatique obsolète, car il est voué de toute façon à disparaître. Il convient d’accompagner ce phénomène pour ne pas se retrouver à devoir le gérer dans l’urgence. 

L’obsolescence de parc informatique

Tout d’abord, c’est la dimension matérielle qui est la première impactée par l’obsolescence informatique. L’obsolescence du parc informatique regroupe les ordinateurs, les téléphones portables, les tablettes, les serveurs et tous les autres matériels informatiques qui ne peuvent plus être réparés ou qui ne peuvent plus être mis à jour. Chaque constructeur a l’obligation légale d’assurer la maintenabilité matérielle de ses produits pendant un certain nombre d’années (en général entre 5 et 10 ans).

Mais à l’évidence, les constructeurs ne vont pas au delà de cette obligation, et s’arrangent même souvent pour programmer bien avant ce terme cette obsolescence (pièces détachées en rupture de stock, incompatibilité firmware, châssis collé ou pièces soudées).

L’obsolescence de logiciels

Les logiciels et les systèmes d’exploitation sont aussi concernés par l’obsolescence mais de façon différente car relative. Si l’éditeur d’une solution logicielle met un terme au développement et au support d’un logiciel, ce dernier deviendra rapidement obsolète par rapport au reste du marché qui lui reste dynamique.

Progressivement des bogues vont apparaître ou bien des failles de sécurité vont être découvertes. L’interconnexion nécessaire avec les autres opérateurs ne sera plus assurée et petit à petit le logiciel va devenir obsolète et donc inopérant.

Afin d’éviter cette situation fâcheuse, les entreprises doivent intégrer la nécessité absolue de rester en mouvement et de maintenir à niveau l’ensemble de son informatique. C’est une approche globale et donc assez complexe car elle demande une connaissance transversale de l’entreprise

Quand parler d’obsolescence informatique ?

Les dernières années, voire les dernières décennies, ont vu se multiplier le nombre d’outils numériques, qu’ils soient physiques ou immatériels (systèmes d’exploitation, logiciels…). Chacun de ses outils peut être touché par l’obsolescence informatique. Il existe de très nombreuses origines possibles à l’obsolescence informatique :

  • Une innovation sur le marché
  • L’indisponibilité du produit ou du service
  • L’abandon d’un logiciel par son éditeur
  • La cessation d’activité d’un éditeur
  • Les composants et les consommables deviennent introuvables
  • Un changement de réglementation ou de normes
  • Une modification de la politique tarifaire d’un fournisseur

 

Une nouvelle fonctionnalité plus puissante, une faille de sécurité, une perte d’intérêt ou une version future avec des modifications fonctionnelles profondes peuvent être à l’origine de l’obsolescence informatique.

Les risques de l’obsolescence informatique

Pourquoi parler de risques de l’obsolescence informatique ? Pourquoi ne faut-il pas continuer à utiliser un logiciel ou un matériel devenu obsolète ? De trop nombreuses entreprises continuent de fonctionner malgré des problèmes d’obsolescence, car elles en sous-estiment les risques ou ne les identifient même pas.

Non réparable, pas mis à jour, plus disponible à l’achat, présentant des failles de sécurité, un matériel ou un logiciel devient un véritable fléau pour la productivité et les performances de l’entreprise :

  • Problèmes d’interopérabilité avec les autres outils
  • Risque de panne en croissance permanente dû à l’utilisation répétée et naturelle du matériel
  • Failles de sécurité inhérentes à des mises à jour non réalisées
  • Non-conformité avec les évolutions réglementaires
  • Gaspillage de ressources (temps, argent, ressources humaines…) pour réparer les défaillances
  • Stagnation de la productivité et de compétitivité face aux entités utilisant les dernières innovations

La gestion de l’obsolescence informatique

Les problèmes d’obsolescences informatiques ne sont pas à prendre à la légère. Attendre ne fera qu’amplifier les difficultés et les coûts associés aux réponses à apporter. Le risque sur le plan de la sécurité informatique est considérable.

Il est donc nécessaire de mener une politique proactive sur la recherche et la suppression des éléments obsolètes, sans pour autant handicaper les utilisateurs durant ce processus. En faisant appel à une société d’infogérance comme WANDesk, les entreprises bénéficient d’une expertise dans la gestion de l’obsolescence informatique. WANDesk réalise un audit de votre parc informatique, de votre portefeuille de logiciels et de votre système informatique pour détecter et anticiper les obsolescences afin de les gérer le plus efficacement possible.